« Ça se discute »

En raison des mesures de l’OFSP concernant le COVID-19, notre séance annuelle « Ça se discute » du 21.04.2020 à 18h30 est annulée.

LA PAROLE à …

Thierry TRACOL 30 ans de service, Chef de cuisine aux Cuisines scolaires des Pâquis.

Avec des étoiles dans les yeux, Thierry Tracol nous a raconté son histoire…

Monsieur Tracol, quel est votre parcours professionnel et votre formation ?

Je suis passé par :

  • Möwenpick Fusterie pour 3 ans d’apprentissage
  • Loëx pendant 2 ans
  • 1 année d’armée en France
  • Ensuite le DSR, sous le nom actuel d’Eldora
  • Puis au restaurant scolaire des Pâquis depuis maintenant 30 ans.

J’ai commencé aux Pâquis dans la vieille cuisine, dans le sous-sol, pendant une année. Sans fenêtre !

Aviez-vous pensé, quand vous avez commencé aux Pâquis, que vous resteriez 30 ans ?

Non, mais tant mieux !

J’avais postulé à Swissair et aux Pâquis en même temps. Les deux avaient répondu positivement, mais pour moi c’était plus attractif d’être son propre chef plutôt qu’une personne dans la masse. J’ai donc accepté le travail aux Pâquis. On peut être créatif et les retours des enfants sont immédiats.

Ma soupe fait toujours le bonheur de tout le monde !

Qu’est-ce qui vous motive ?

D’être proche des enfants est la grande récompense et aujourd’hui il y a des enfants que j’ai eu à mes débuts,.. qui amènent maintenant les leurs…

Aujourd’hui nous avons une fonction en plus. Nous permettons aux enfants de découvrir des goûts de toutes sortes qu’ils ne connaissent pas en raison des repas rapides qu’ils mangent souvent ailleurs.

Quels sont les meilleurs moments ou meilleurs souvenirs ?

Une maman est venue amener son enfant au restaurant scolaire et elle était mon élève à l’époque.

Quels sont les moments ou les plus mauvais souvenirs ?

C’était suite à une coupure de courant ! La ventilation ne marchait plus ! J’ai dû inventer un repas en vingt minutes en dévalisant la Coop et les autres magasins voisins.

Que pensez-vous de certaines pressions dues au label GRTA, Fourchette verte, ou aux modes culinaire actuelles comme le végétarien, etc. ?

Pour moi ce n’est pas une pression ! C’est plutôt un but à atteindre car cela soutien les producteurs de la région et oblige à un certain respect.

Comment voyez-vous la suite de votre activité ?

Rester aussi longtemps que possible.

Quelles sont vos attentes et vos souhaits ?

Je veux juste faire au mieux et varier les repas.

Que pensez-vous et qu’attendez-vous de vos partenaires. ? Comité, GIAP, Ville de Genève, Diététiciennes, Abiolab, les autres cuisiniers des associations de la Ville de Genève et la Fédération ?

Les réunions que nous faisons régulièrement permettent vraiment de se garder informé, de passer un bon moment avec les collègues cuisiniers et avoir des échanges d’expériences. C’est vraiment bien…et important !

Nous remercions et félicitons Monsieur Thierry Tracol pour son investissement, sa passion et sa fidélité tout au long de ces années.

Genève, décembre 2019

Emploi dans les restaurants ou cuisines scolaires?

La Fédération n’ayant pas elle-même de réfectoires ou cuisines scolaires, nous vous prions d’adresser vos recherches d’emploi directement aux associations. Les demandes adressées à la Fédération ne seront pas traitées. Vous en trouverez les coordonnées des associations sous l’onglet Nos Membres

Nouvelles grilles salariales en Ville de Genève

Grilles de salaire, équipe de cuisine, pour les associations des restaurants scolaires de la Ville de Genève

Lignes directrices pour l’utilisation des grilles de salaires du statut du personnel des Associations Cuisines Restaurants Scolaires :

Préambule : Le salaire de chaque catégorie de profession (cf. article 2 Statut) est prévu dans une grille salariale dont les extrêmes (lignes) définissent les taux de rémunération minimaux et maximaux. Ces grilles comportent plusieurs niveaux de salaire, représentés chacun par une ligne.
Les quatre colonnes représentent respectivement un taux d’activité de 50% sans (A) ou avec (B) allocation complémentaire (à 100%) et un taux d’occupation de 100% sans (C) ou avec (D) allocation complémentaire (à 100%).
Des taux d’activité différents sont possibles et peuvent être calculés par un simple procédé de
multiplication.

1) A la conclusion d’un contrat de travail, un-e employé-e sans qualification particulière sera en principe engagé au salaire le plus bas (lignes 1 ou 2) ;

2) Si l’employé-e peut faire valoir des compétences particulières l’aidant à fournir effectivement une meilleure prestation de travail, par exemple : expérience antérieure dans un emploi de même nature / formation spécifique / CFC, diplôme ou autre document équivalent / etc., le salaire pourra être supérieur (p. ex. lignes 3 à 5) ;

3) La nature de l’activité exercée pourra également mener à octroyer une rémunération plus élevée, par exemple le nombre élevé de subordonnés ou la grande complexité d’une fonction ;

4) Il pourra en aller de même en cours d’emploi en fonction de la durée de l’activité développée pour le compte d’un même employeur (après plusieurs années, étant rappelé que le salaire est automatiquement indexé chaque année) ;

5) Les circonstances propres à chaque situation pourront également mener à augmenter la rétribution, étant précisé que seuls des éléments importants devront être pris en compte ;

6) Il est enfin rappelé que la quotité des salaires des employés engagés avant l’entrée en vigueur du Statut demeure inchangée (droits acquis, cf. art. 16 al. 2 Statut).

Le présent document ne s’impose pas à l’employeur et ne saurait en aucun cas créer des droits ni des obligations pour aucune des parties. Il vise à guider l’employeur dans la détermination du montant du salaire de tout nouvel employé. La seule règle contraignante réside dans le respect des salaires minimaux et maximaux résultant des grilles salariales.

Juin 2007

COVID-19 : Recommandations pour la population

Office fédéral de la santé publique OFSP

Département fédéral de l’intérieur DFI

Unité de direction Santé publique

Etat : 06.03.2020

Recommandations générales

Lavez-vous les mains.

Lavez-vous régulièrement les mains à l’eau et au savon ou avec un désinfectant pour les mains.

Toussez et éternuez dans un mouchoir en papier.

Si vous devez tousser ou éternuer, tenez un mouchoir devant votre bouche et votre nez. Après usage, jetez-le dans une poubelle et lavez-vous soigneusement les mains avec de l’eau et du savon.

Toussez et éternuez dans le creux du coude.

En l’absence de mouchoir en papier, toussez et éternuez dans le creux du coude.

En cas d’apparition de symptômes.

Si vous avez des difficultés respiratoires, la toux et de la fièvre, restez chez vous. N’allez plus dans les espaces publics. Contactez – par téléphone d’abord – votre médecin ou une institution de santé, si votre état de santé le nécessite.

Evitez de mettre en danger les personnes qui sont à risque accru.

Evitez de rendre visite à vos connaissances hospitalisées ou résidant dans des EMS.

Si cette visite est nécessaire, adressez-vous au personnel soignant et suivez leurs recommandations.

Éviter les contacts proches, même dans les transports publics

  • Lorsque vous attendez à la gare ou à l’arrêt de bus, restez aussi loin que possible des autres per- sonnes
  • Réduisez vos voyages de loisirs. Évitez de voyager aux heures de pointe, si possible.
  • Restez le plus loin possible des autres personnes dans les transports publics et appliquez les règles d’hygiène et les recommandations de comportement.
  • Si vous présentez des symptômes de maladie respiratoire (par exemple, toux et fièvre), évitez si possible d’utiliser les transports publics.

Recommandations pour les personnes particulièrement vulnérables

Quelles sont les personnes les plus à risque ?

  • Les personnes de 65 ans et plus
  • Les personnes de tout âge souffrant notamment d’une de ces maladies :
    • cancer ;
    • diabète ;
    • faiblesse immunitaire due à une maladie ou à une thérapie ;
    • hypertension artérielle ;
    • maladies cardio-vasculaires ;
    • maladies chroniques des voies respiratoires

Si vous vous reconnaissez dans l’une de ces situations, nous vous recommandons de suivre les recommandations suivantes :

Evitez les contacts non-nécessaires

  • Evitez les transports publics pendant les heures de pointe.
  • Faites vos achats en dehors des heures d’affluence ou faites-vous livrer, p.ex par un membre de la famille, un ami, un voisin etc.
  • Evitez les manifestations publiques (théâtres, concerts, manifestations sportives).
  • Evitez les réunions professionnelles et privées qui ne sont pas indispensables.
  • Évitez tous rendez-vous professionnels et privés inutiles.
  • Réduisez au minimum les visites dans les EMS et les hôpitaux.
  • Évitez tout contact avec des personnes malades.

En cas d’apparition de symptômes.

Si vous avez des difficultés respiratoires, la toux et de la fièvre, restez chez vous. N’allez plus dans les espaces publics. Contactez immédiatement – par téléphone d’abord – votre médecin ou une institu- tion de santé. Signalez que vous êtes une personne avec des facteurs de risque et que vous présen- tez des symptômes.

Inscriptions aux restaurants scolaires 2020-2021

Inscriptions parascolaires 2020-2021 sont ouvertes du jeudi 2 avril au vendredi 15 mai 2020

Dans le contexte de pandémie de COVID-19 actuel, aucune inscription ne sera prise cette année sur les sites parascolaires.

Les inscriptions des samedi 25 et mercredi 29 avril 2020 sont donc annulées au profit d’une procédure complète en ligne.

L’ensemble du processus d’inscription pour l’année scolaire 2020-2021 (nouvelle inscription ET renouvellement) doit désormais s’effectuer via le portail internet my.giap.ch.

L’inscription à e-démarches de l’Etat de Genève est indispensable pour accéder au portail d’inscription my.giap.ch. Pour les parents qui ne seraient pas encore titulaires d’un compte e-démarches, merci de consulter la procédure ici.

Votre inscription ou votre renouvellement d’inscription doit impérativement s’effectuer durant la période officielle d’inscription du jeudi 2 avril au vendredi 15 mai 2020 sous peine de voir un délai de carence pouvoir vous être imposé.

  • Avant toute inscription, nous vous invitons à prendre connaissance de nos nouvelles conditions générales 2020-2021 disponibles ici.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez également évaluer le coût mensuel de votre abonnement via notre nouveau simulateur en ligne disponible ici.
  • Pour vous guider dans l’utilisation de notre portail my.giap.ch ainsi que dans le processus d’inscription, un manuel utilisateur est à votre disposition ici.

Une hotline est mise à la disposition des parents ne pouvant souscrire à un compte e-démarches (fonctionnaires internationaux, personnes sans titre de séjour valable, personnes n’étant pas contribuables à Genève, personnes morales) au No 022 304 57 70, du lundi au vendredi de 9h à 12h. Afin d’éviter un engorgement de l’inscription par téléphone, celle-ci sera limitée uniquement aux parents correspondant aux critères précités.

Cf. lien ci-dessous.

https://www.giap.ch/?q=node/244

Fourchette verte, le label de l’alimentation équilibrée

Envie de manger mieux

Une question qui revient tous les jours est: «que manger sans abuser ni se priver?» Sortir du restaurant, sans cette sensation de lourdeur si caractéristique, est désormais possible. Le label Fourchette verte vous permet en effet de commander des plats du jour variés et équilibrés et de vous faire enfin plaisir!

Le concept Fourchette verte

Fourchette verte est un label santé décerné aux restaurants qui proposent un plat du jour équilibré en respectant les critères de la pyramide alimentaire suisse

Le plat du jour garanti équilibré

Avec Fourchette verte, vous êtes sûr-e de manger sainement. Les restaurants labellisés FV s’engagent à proposer une alimentation équilibrée selon les principes de la pyramide alimentaire suisse. Pour ce faire, ils sont accompagnés par des diététicien-ne-s diplômé-e-s ES/HES.

Télécharger la liste des restaurants engagés en 2019 (pdf 1 mo)