Nouvelles grilles salariales en Ville de Genève

Grilles de salaire, équipe de cuisine, pour les associations des restaurants scolaires de la Ville de Genève

Lignes directrices pour l’utilisation des grilles de salaires du statut du personnel des Associations Cuisines Restaurants Scolaires :

Préambule : Le salaire de chaque catégorie de profession (cf. article 2 Statut) est prévu dans une grille salariale dont les extrêmes (lignes) définissent les taux de rémunération minimaux et maximaux. Ces grilles comportent plusieurs niveaux de salaire, représentés chacun par une ligne.
Les quatre colonnes représentent respectivement un taux d’activité de 50% sans (A) ou avec (B) allocation complémentaire (à 100%) et un taux d’occupation de 100% sans (C) ou avec (D) allocation complémentaire (à 100%).
Des taux d’activité différents sont possibles et peuvent être calculés par un simple procédé de
multiplication.

1) A la conclusion d’un contrat de travail, un-e employé-e sans qualification particulière sera en principe engagé au salaire le plus bas (lignes 1 ou 2) ;

2) Si l’employé-e peut faire valoir des compétences particulières l’aidant à fournir effectivement une meilleure prestation de travail, par exemple : expérience antérieure dans un emploi de même nature / formation spécifique / CFC, diplôme ou autre document équivalent / etc., le salaire pourra être supérieur (p. ex. lignes 3 à 5) ;

3) La nature de l’activité exercée pourra également mener à octroyer une rémunération plus élevée, par exemple le nombre élevé de subordonnés ou la grande complexité d’une fonction ;

4) Il pourra en aller de même en cours d’emploi en fonction de la durée de l’activité développée pour le compte d’un même employeur (après plusieurs années, étant rappelé que le salaire est automatiquement indexé chaque année) ;

5) Les circonstances propres à chaque situation pourront également mener à augmenter la rétribution, étant précisé que seuls des éléments importants devront être pris en compte ;

6) Il est enfin rappelé que la quotité des salaires des employés engagés avant l’entrée en vigueur du Statut demeure inchangée (droits acquis, cf. art. 16 al. 2 Statut).

Le présent document ne s’impose pas à l’employeur et ne saurait en aucun cas créer des droits ni des obligations pour aucune des parties. Il vise à guider l’employeur dans la détermination du montant du salaire de tout nouvel employé. La seule règle contraignante réside dans le respect des salaires minimaux et maximaux résultant des grilles salariales.

Juin 2007